Sélectionner une page

Il existe deux techniques pour multiplier ou reproduire ses rosiers : le bouturage ou le greffage. Interflora, spécialiste des fleurs et des plantes, vous explique comment multiplier vos rosiers.

Tout d’abord assurez-vous d’avoir tous les outils nécessaires sous la main : un écussonnoir, un sécateur propre et désinfecté, de l’eau et de l’hormone de bouturage.

Le bouturage

Le bouturage est souvent privilégié par les jardiniers amateurs pour reproduire les rosiers. Cependant, cette technique n’est pas utilisée par les professionnels, car les racines qui vont être émises par la bouture du rosier ne seront pas forcément adaptées à votre sol.

Si vous souhaitez tout de même tenter cette technique, voici comme procéder :

  • Choisissez la branche que vous souhaitez reproduire. Privilégiez-en une qui est exposée en plein soleil.
  • Coupez la tige avec votre sécateur juste en dessous d’une feuille.
  • Supprimez la feuille de la base.
  • Coupez au-dessus de la feuille supérieure.
  • La bouture est prête. Trempez-la dans l’eau puis dans l’hormone de bouturage.
  • Il ne vous reste plus qu’à la planter dans la terre de votre jardin.

Le greffage

Le greffage permet aux racines de votre rosier de s’adapter à la terre de votre région. Il est possible de greffer les rosiers à deux périodes : soit fin juin, soit fin août. Pour savoir si le bois est prêt, il suffit d’appuyer avec votre pouce sur le côté d’une épine. Si elle se décolle facilement, c’est qu’il est possible d’opérer au greffage.

Pour cette technique, il faut aussi sélectionner une branche qui est exposée en plein soleil. De plus, choisissez-en une qui est légèrement courbée, car les bourgeons donneront, plus tard, plus de fleurs. Sur cette branche, sélectionnez un greffon que vous souhaitez prélever. Supprimez tout d’abord la partie de la feuille et faites une petite incision sur l’écorce à l’arrière. Prélevez ensuite le greffon à l’aide de votre écussonnoir. Enlevez le bois qui est contre l’écorce du greffon afin qu’elle soit directement en contact avec le bois de l’églantier.

Il est maintenant temps d’insérer le greffon dans la base de l’églantier. Cette base, que l’on appelle le collet, se trouve entre la terre et les premières branches. Faites une petite incision horizontale et une autre verticale. Puis, avec l’embout de l’écussonnoir, décollez l’écorce. Vous pouvez ainsi insérer le greffon sous l’écorce à l’aide de l’embout de l’outil. Enfin, découpez l’excédent d’écorce qui dépasse.

La soudure du greffon avec l’églantier va alors s’effectuer et vous aurez un nouveau rosier au printemps suivant. Il suffira alors, tout simplement, de supprimer la partie de l’églantier qui est au-dessus.

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux